La musique est magique.

Créée par je ne sais quel génie bienfaisant pour transmettre vitalité et bien-être, elle nous fait voyager, nous émouvoir, nous reconnecter à nos rêves et briller même dans l'obscurité.

Je respecte tellement les artistes !

Au-delà des chefs d'Etats et des gouvernements, ils sont des dieux armés du feu sacré, des génies au service d'une science trop souvent méprisée : l'inspiration alliée à l'instinct.


Et pourtant cette combinaison, généreuse, immatérielle, ne fait que donner sans rien attendre, car la musique ne se bloque pas. Elle ne peut être rendue captive, on ne peut que l'apprécier, se laisser enivrer par elle avant qu'elle ne poursuive son chemin pour accomplir sa mission de conquête des coeurs et des sentiments.

Sans la musique je ne pourrais pas vivre. Je suis née d'elle et elle me maintiendra au-delà de la vie dans l'éther de toutes les perfections, qui commence déjà dans cette dimension : celle de la vie vécue à son degré le plus fort, où l'on ne consume rien, mais se laisse porter par un feu ardent qui électrise de merveilles les journées passées à écouter celle qui fait naître tout ce que l'intellect ignore : la science magnifique de la musique.