Le journal de Dieu

CHF 40.00

L'HOMME BLANC

À la question "L'homme blanc est-il responsable de tous les maux de la terre ?", ma réponse est sans appel.
Depuis son apparition, il n'a eu de cesse que de semer le désordre à l'intérieur et à l'extérieur des personnes en être perturbé qu'il est :
Les peuples étaient pacifiques, vivaient en harmonie et adoraient la Déesse-Mère. Dans cette quiétude, l'homme blanc a usé de sa perversité ( procédé qu'il utilise toujours à l'heure actuelle ) et a :
- Réduit les femmes à rien
- Détruit la nature
- Éradiqué des populations entières
Les plus "drôle" est que c'est en Occident que l'on aime parler de psychiatrie... sur les autres. Ce même Occident, qui ne se remet jamais en question est pourtant le pire des malades. Les hôpitaux qu'il a créé, il devrait en faire ses demeures éternelles.
Les femmes n'ont pas encore gagné le combat de la liberté. Tant que les religions serviront de rempart au bon sens, les êtres équilibrés seront relégués au rang de perturbateurs.
Je crois en l'Homme. Les falsifications et l'hypocrisie ne remportent ni mon intérêt ni ma tolérance.
Quand je dis que je crois en l'Homme cela signifie que ce qui sort de la nature ne rencontre aucun écho dans mon sytème basé sur l'équilibre et l'harmonie.
L'homme blanc se présente donc comme le "dérangement personnifié" qui sème le désordre partout où il passe. L'Homme avec un grand H est né dans un système et un environnement chaud et apaisé, le Ventre de la terre, les sources mêmes de l'existence physique et spirituelles : La Mère Afrique.
Cette Mère lui a donné la protection de la peau, un savoir inné des choses immatérielles, essentielles à son épanouissement. Cette Mère est partout. Car l'Afrique ne se limite pas à nos terres... comme si l'on pouvait limiter l'épanouissement de la nature et de ses richesses ! L'Afrique est en chaque être qui se sent connecté aux sources, aux vérités primordiales, les seules qui peuvent faire s'épanouir un être et le guider précieusement.
Le monde entier est propriété africaine. Il n'est nul humain qui mérite d'être cloisonné par des doctrines de fous qui ont démontré l'étendue de leur folie depuis qu'ils existent.
Lorsque des êtres ne peuvent produire que de la violence et du désordre ( en effet, on ne peut donner que ce que l'on a... ) il faut imposer un ordre nouveau et plus précisément l'intelligence du retour à l'ordre originel.
Je me sens Africaine en Suisse. Et je me sentirai également chez moi dans tous les pays du globe, car ce qui est en moi domine sur le désordre et cette fameuse race de pervers...